Le syndrome du canal carpien touche environ 10% de la population. C’est le trouble musculosquelettique (TMS) le plus fréquent en médecine du travail et qui engendre de nombreux arrêts pour maladie professionnelle.

Le canal carpien est l’espace entre les os du poignet et le ligament annulaire antérieur du carpe. Le tout forme un tunnel rigide dans lequel passent les tendons fléchisseurs des doigts ainsi que le nerf médian. Lorsque ce dernier est comprimé, une perte de sensibilité, des fourmillements ou des douleurs apparaissent. Si la cause du syndrome du canal carpien est parfois difficilement identifiable, certaines habitudes permettent de prévenir son apparition.

 

Faites-vous accompagner pour prévenir le syndrome du canal carpien.

Les causes du syndrome du canal carpien peuvent être liées à votre activité professionnelle ou vos loisirs. En effet des mouvements répétitifs, les vibrations, une posture non ergonomique sont souvent à l’origine d’inflammation qui vont appuyer sur le nerf médian.

Votre kiné préféré est le professionnel de santé idéal pour vous proposer des solutions à mettre en place au quotidien afin de prévenir les TMS. Certains kinésithérapeutes et ergothérapeutes mènent des actions de prévention auprès d’entreprises et clubs sportifs, parlez-en à votre employeur ou votre club.

Vous pouvez également consulter votre kiné librement, sans ordonnance, pour un accompagnement personnalisé de prévention. Certes, ces actes ne sont pas remboursés par la sécurité sociale (ce qui est bien dommage car la prévention coûte moins cher que le soin) mais se maintenir en bonne santé n’a pas de prix n’est-ce pas ?

Site web agenda kiné

Entretenez une activité physique modéré et régulière

Si certains sports peuvent être à l’origine du syndrome du canal carpien (tennis, cyclisme, golf…), avoir une activité physique modérée et régulière est bénéfique. En effet l’activité sportive va activer la circulation lymphatique qui joue un rôle dans l’élimination des toxines, microbes et autres déchets qui peuvent être une source d’inflammation.

Pensez à privilégier les étirements du poignet en début et fin d’activité. Si le sport que vous pratiquez engendre un effort soutenu ou des chocs au niveau du poignet (tennis, vélo…), profitez des moindres instants de répit pour détendre vos bras des épaules jusqu’au bout des doigts. Non seulement votre tunnel carpien vous en sera reconnaissant, mais vous améliorez également votre résilience et vos résultats. Encore une fois, se faire accompagner par votre kinésithérapeute ne vous apportera que des bénéfices.

Équilibrez votre alimentation.

Le syndrome du canal carpien peut être lié à certaines maladies qui favorisent la rétention d’eau ou les oedèmes. L’obésité, le diabète ou encore l’arthrose sont des facteurs de risque qui peuvent souvent être atténués par une alimentation équilibrée.

Privilégier des aliments anti-inflammatoires est tout aussi important en prévention qu’en traitement. C’est pourquoi privilégier une alimentation végétale et réduire les aliments pro-inflammatoires tels que la viandes, les produits ultra-transformés, les sucres, les produits laitiers, est une habitude à mettre en place de façon progressive.

Se faire accompagner par un professionnel de l’alimentation est également une stratégie gagnante. Celui-ci saura s’adapter à vos contraintes, goûts et objectifs. Vous avancerez ainsi de façon plus sûre et les résultats sur le court, moyen et long terme seront plus importants. La motivation lorsqu’on avance seul est également plus difficile à maintenir dans le temps.

Rejoignez la communauté et profitez de 10% de remise sur votre site web

Rejoignez la communauté et profitez de 10% de remise sur votre site web

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter et restez informé lorsque de nouveaux articles sont en ligne.

Merci et à bientôt