Aurélie est une jeune femme débordante d’énergie et de joie de vivre. “Chaque journée est un cadeau dont il faut savoir se saisir” annonce-t-elle un grand sourire communicatif aux lèvres. Pourtant il y a quinze ans elle passe 1 mois et demi entre la vie et la mort suite à un accident de la route. Une jambe en moins, 15 opérations et un nombre incalculable d’heures de rééducation plus tard, elle danse et donne même des cours, fait de la boxe, de la planche à voile, du ski, du handbike…

Mais sa grande passion c’est le cheval. C’est d’ailleurs par ce moyen qu’elle souhaite “rebooster” les personnes qui, comme elle, ont une déficience physique. Une aventure avant tout humaine, à suivre et à soutenir au travers de l’association Handidream.

Suite à votre accident quels ont été les moments les plus difficiles à surmonter ? Comment et avec qui avez-vous pu continuer d’avancer ?

Sportive depuis toujours, j’ai pris cet accident comme un nouveau défi à surmonter, une compétition de plus. Je me suis alors engagée dans un combat quotidien afin de réussir un jour à refaire tout ce qui m’animait. Le plus difficile n’a pas été la douleur, ni le combat physique à mener mais plutôt la méconnaissance de certaines personnes, les tabous face au handicap et les proches ayant parfois du mal à se positionner. Après ce genre de drame, toutes les premières fois deviennent importantes, comme si on avait le droit de revivre ses 1ers pas, sa première toilette sans l’aide de personne, son premier escalier sans chuter… Autant de moments vécus ou partagés avec mon kiné, et que je ne suis pas prête d’oublier!

Avec Handidream quels sont les objectifs de votre tour de France à cheval ?

L’association s’adresse aux personnes en situation de handicap mais également aux valides. Les trois objectifs de l’association sont les suivants:

  1. Rebooster les patients dans les centres de rééducation par un partage d’expériences et répondre à leurs interrogations diverses (types d’appareillage, sports, permis de conduire, vie intime, aménagements, aides…)
  2. Changer le regard sur le handicap en levant certains tabous par des échanges avec les valides (vidéo sur le quotidien d’un amputé) et notamment l’entourage des personnes en situation de handicap.
  3. Rendre un hommage aux pompiers

Ainsi notre tour de France nous permettra de relier un maximum de centres de rééducation à cheval afin de passer diffuser un message d’espoir et prouver que même avec un handicap la vie continue et qu’il ne faut pas se contenter de survivre dans un monde qu’on voudrait plus accessible. Il faut rester exigeant, avoir des rêves et vivre à fond chaque seconde de vie. En étant à plusieurs milliers de kilomètres de chez moi avec mon cheval et mon chien je dirai à tout le monde qu’il est encore possible de faire des trucs fous, de vibrer et surtout de ne pas renoncer aux choses sans avoir essayé. La puissance du mental est incommensurable.

Comment se prépare un tel défi ?

A dire vrai, je pense qu’un Tour de France à vélo aurait peut-être été plus pratique à organiser!!! En effet, je réaliserai ce tour avec mon père, nos 2 chevaux et Spy mon chien qui m’aide au quotidien. C’est une sacrée logistique!! Surtout que nous souhaitons mettre en place une réelle chaîne de solidarité dans toute la France afin de tout le monde puisse participer à l’aventure en partageant un bout de leur jardin, un repas, un bol de croquettes, une consultation ostéo ou kiné (quand je serai toute raide après plusieurs semaines de périple) Il nous faudra tous les cinq avoir une excellente condition physique alors les chevaux sont actuellement entraînés et suivis par des kinés/ostéo, mon papa soigne ses raideurs avant le départ, Spy, en bon chien de berger, court après les chevaux pour aiguiser ses capacités respiratoires et moi je suis suivie quotidiennement par un super kiné qui me prépare physiquement notamment en réfléchissant à différents exercices et étirements réalisables sur le cheval pendant mon périple (afin de conserver un maximum de souplesse et limiter les douleurs). En parallèle nous nous questionnons toujours sur le type de selle le plus adapté à ce périple (selle standard ou selle sur mesure adaptée aux problèmes posturaux) et à mes problèmes de bassin et de dos. J’espère qu’avec le Médecin rééducateur et mon kiné, nous trouverons bientôt la meilleure des solutions… Si vous avez des conseils c’est avec plaisir;)

Ce projet demande énormément de logistique, de préparation et de communication… Comment peut-on vous soutenir ?

Vous pouvez nous aider de différentes manières. La première est tout simplement en nous aidant à diffuser le projet, en communiquant. (contacts presse, Tv, radio…) autour de vous. Nous aurons besoin de soutiens alors si vous connaissez des structures ou entreprises qui accepteraient de partager l’aventure avec nous, c’est avec grand plaisir !! Mais il ne faut pas oublier que cette aventure est avant tout humaine et d’ailleurs elle a déjà commencé depuis que j’ai créé cette association. Nous sommes ouverts au partage et acceptons tous les coups de pouce un peu partout en France (Hébergements, soins humains/chevaux, ferrage..) Plusieurs bénévoles au grand coeur nous ont déjà proposé leur aide à des milliers de kilomètres de chez nous alors que nous nous verrons peut-être jamais. Ce sont donc des valeurs citoyennes d’entraide et de solidarité que nous voulons véhiculer par ce projet dans un monde de plus en plus individualiste; il semblerait que tout ne soit pas perdu à condition de prendre un peu le temps d’échanger avec son prochain autrement que grâce à nos smartphones. Car nous vivons à une époque où on n’avait jamais autant communiqué, mais on se s’était jamais aussi peu écouté…

Rejoignez la communauté

Rejoignez la communauté

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter et restez informé lorsque de nouveaux articles sont en ligne.

Merci et à bientôt