La Minute PEP'S

LA MINUTE MINUTE PEP’S: PREVENTION DES TMS EN ENTREPRISE

Pour se faire une idée de l’enjeu auquel fait face La Minute PEP’S rappelons quelques chiffres. En 2021, les troubles musculosquelettiques (TMS) représentaient 88% des maladies professionnelles et 30% des arrêts de travail.  Parmi les TMS le poignet avec le syndrome du canal carpien, et l’épaule sont les plus concernés, suivi de près du bas du dos. C’est donc à la fois un sujet de santé publique majeur et un immense défi économique pour les entreprises et l’État.

D’un côté, pour les personnes qui souffrent de TMS, la douleur physique a également un effet psychologique majeur. De l’autre côté, pour les entreprises c’est un coût financier mais également humain important, car pour être performante, l’entreprise (publique ou privée) a besoin d’hommes et de femmes qualifiés et surtout en bonne santé.

C’est dans ce contexte que naît en 2017 le concept de La Minute PEP’S, porté par Anne-Hélène Goualou, que nous aurons grand plaisir à lire dans cet article-interview.

 

Pouvez-vous vous présenter et nous dire comment est née La Minute PEP’S ?

 La Minute PEP’S, pour un Personnel En Pleine Santé, est née à la suite d’un désistement d’un patient ! Pendant ce créneau libre, une infirmière du travail, Véronique Dubois du groupe SWM – Mativ, se présente à moi. Elle savait que je pratiquais la méthode McKenzie et voulais mettre en place ce type de programme au sein de son entreprise. L’objectif était de rendre les salariés acteurs de leur santé.

Pour moi, c’était une évidence et un véritable honneur ! J’ai sauté à pieds joints dans l’aventure, créant avec elle une collaboration unique.

Par la suite, nous avons diffusé la démarche au sein des autres sites du groupe. Il est devenu rapidement évident pour moi de prendre contact avec des kinésithérapeutes ayant suivi le même cursus professionnel. Je voulais leur transmettre le concept que j’avais développé.

Un phénomène de bouche-à-oreille s’est alors lancé. De nouvelles entreprises m’ont ensuite contactée afin de mettre en place ce projet innovant. J’ai continué à diffuser la démarche auprès d’autres confrères, donnant naissance à une équipe de kinésithérapeutes motivés sur tout le territoire national.

 

La minute PEP’S cible la prévention des TMS en entreprise, on pourrait penser que ce sont principalement les employés amenés à porter des charges qui sont concernés. Quelles sont les entreprises que cela peut intéresser particulièrement ?

Vraiment toutes !

À partir du moment où nous partageons cette vision de la prévention et qu’il y a une volonté de la part des collaborateurs, toutes les entreprises peuvent adhérer à ce concept. De nombreuses solutions collectives ont été apportées pour favoriser le bien-être au travail, comme : l’adaptation des postes de travail, l’ergonomie, le matériel de manutention, et la prise en compte des contraintes organisationnelles et des risques PsychoSociaux.

Mais elles atteignent certaines limites : l’idée est d’aller au-delà.

Lorsque tout cela a été mis en place, c’est à nous, kinésithérapeutes, d’apporter notre expertise pour permettre à l’Homme de s’adapter au travail afin de rendre la prévention plus optimale. Une prévention personnalisée va ainsi répondre aux problématiques individuelles, permettant à chacun de devenir expert de son corps. C’est une demande forte des collaborateurs. En effet, ils souhaitent accéder à des conseils correspondant à leurs antécédents, à leurs situations personnelles et professionnelles.

Nous sommes tous uniques.

De plus, tous les secteurs se retrouvent touchés par les TMS : une personne sur un poste de bureautique va se retrouver dans des postures maintenues, une personne sur un poste physique va avoir des mouvements répétés, pouvant entraîner un déséquilibre des contraintes biomécaniques.

 

Quelles solutions proposez-vous et comment cela se déroule concrètement ?

Afin de permettre la sensibilisation des équipes à notre concept, nous réalisons une présentation sur un format prévu de 1h30 à 2h pour un groupe de 15 personnes maximum.

Le but est d’initier chacun pour qu’il soit ensuite en capacité de réaliser un auto Check-up de son propre corps. Il découvre des mouvements préventifs clés. Il les teste pour constater de façon immédiate leur efficacité.

Nous apportons aussi des notions plus générales sur les TMS, sur leurs facteurs d’apparition, et sur le « mode d’emploi du corps ». Nous nous basons sur les croyances communes pour ensuite diffuser les dernières recommandations avérées sur l’activité physique, le sommeil, l’alimentation, le stress, le port de charge, la posture et la sédentarité.

Grâce à notre concept, nous voulons et pouvons montrer aux salariés qu’être acteur de sa prévention devient facile !

 Pour y mettre encore plus de PEP’S, il peut être mis en place par la suite un format de consultations de 30 minutes réalisées dans l’entreprise, pour chaque collaborateur volontaire. Il nous suffit de peu de matériel : une salle discrète et deux chaises. C’est ensuite parti pour une session bilan et 4 séances de suivi sur 5 semaines.

L’objectif est de mener l’enquête avec chaque salarié. Il devient alors détective privé de son corps dont l’objectif est de trouver les mouvements préventifs et les conseils efficaces pour lui spécifiquement. L’avantage est qu’ils sont simples, rapides et applicables à tout moment ! Aucune technique manuelle du praticien n’est utilisée.

Nous réalisons des programmes d’instants préventifs : La mise en route PEP’S lorsque cela nous est demandé. Le plus : y inclure les capacités d’auto Check-up du corps avec une capacité d’analyse des mouvements intéressants pour le poste ou sa situation personnelle.

 

Tous les kinés peuvent-ils rejoindre le réseau PEP’S? Comment cela se passe concrètement?

 Je dirais oui et non.

Nous avons choisi de développer le concept autour de notre cursus commun de formation McKenzie. Tous les Pepseurs doivent le suivre avant d’intégrer le réseau ou les programmes PEP’S. Nous avons de plus en plus de collègues qui se lancent dans ce cursus McKenzie afin de rejoindre l’équipe pour avancer au plus tôt avec nous.

C’est un réel plaisir de les accueillir. Ils font preuve d’une motivation incroyable !

 

Pourquoi la méthode McKenzie vous semble la plus appropriée pour la prévention en entreprise?

 L’objectif principal est de permettre à chaque collaborateur de devenir expert de son corps et d’accéder à des mouvements personnalisés. La méthode McKenzie étant une méthode d’auto-traitement, favorisant l’autonomie de la personne consultée. Elle paraît donc assez évidente pour le milieu de l’entreprise, facilitant l’apprentissage des salariés pour anticiper leurs douleurs. Ce cursus nous permet d’intégrer le même raisonnement basé sur les mouvements dans le concept préventif.

Nous rencontrons de nombreux salariés présentant des gênes dans leur quotidien, que nous appelons « dérangements ». Il s’agit en fait d’un déséquilibre biomécanique entre les gestes et les postures qu’ils réalisent de façon exagérée par rapport à ceux qu’ils n’effectuent pas assez. Nous avons également tous en tête la notion de réexposition graduelle à la contrainte qui est inclus dans la réflexion McKenzie.

 Pour autant, nous sommes très nombreux à utiliser une boîte à outils complémentaire grâce à nos connaissances, par exemple, en neurodynamique, sur la douleur, avec la Clinique du Coureur ou bien même en entretien motivationnel.

Cela nous permet d’obtenir une vision globale basée sur le modèle biopsychosocial.

 

De plus en plus d’entreprises mettent en place des actions préventives, comment faire pour accélérer le mouvement ?

 J’ai la solution ! En diffusant notre vague jaune La Minute PEP’S !

Notre souhait premier est en effet de créer un réseau favorisant la qualité et le partage à travers le territoire national. Ainsi, les entreprises auront accès à des kinésithérapeutes locaux Certifiés PEP’S. Avec les Pepseurs qui m’accompagnent, nous croyons en la force du collectif et du réseau.

Je mesure aussi la chance que j’ai de rencontrer de nombreux professionnels du domaine de la prévention qui avancent maintenant à nos côtés. Le but est d’apporter une vision innovante de la prévention.

 

La partie éducationnelle et préventive fait partie intégrante du travail de kinésithérapeute, quelles évolutions permettraient selon vous d’être plus efficaces sur ces 2 volets ?

Je constate que nombreux sont les kinésithérapeutes qui se tournent vers moi pour connaître mon retour d’expérience sur nos droits et nos devoirs. Cela n’a pas non plus été évident pour moi au départ de mon investissement en prévention.

Le milieu de l’entreprise est très différent de nos cabinets. C’est d’ailleurs dans cet esprit d’échange que se développe une formidable entraide au sein de La Minute PEP’S. Je pense qu’il serait judicieux de guider davantage les kinésithérapeutes sur cette capacité de développement afin qu’ils osent aller vers ces volets de leurs compétences. Il est important pour moi de leur apporter des éléments concrets sur le sujet.

Si nous osions voir plus loin, pourquoi ne pas le prévoir dès le cursus initial ? J’ai le souvenir de cours juridiques et ergonomiques lors de ma formation initiale, mais ils ne donnaient pas du tout d’informations sur ces éléments.

 Enfin, il serait essentiel d’informer davantage les entreprises et les structures concernées de l’expertise de la profession de kinésithérapeute en matière de prévention.

 

 

En 2021, La Minute PEP’S et son réseau deviennent lauréats nationaux pour le prix Harmonie Boost. Comment voyez-vous l’avenir de la Minute PEP’S?

Cette année 2021 fut incroyable ! Devenir Lauréats nationaux et dans le même temps être de plus en plus nombreux au sein de l’équipe était inimaginable pour moi.

Ce qui fait notre force aujourd’hui, c’est que nous sommes près de 30 kinésithérapeutes qui partageons la même vision, avec cette impression de se connaître depuis toujours ! J’affectionne particulièrement le moment où l’un de mes confrères m’appelle pour me raconter avec extase sa première journée en entreprise.

Nous sommes une grande famille. Je veux que cette harmonie perdure.

Mon souhait pour l’avenir est que notre réseau continue à s’étendre doucement tout en préservant nos valeurs. Cela permettrait à ce que de plus en plus d’entreprises françaises nous découvrent pour aider leurs équipes à devenir actrices de leur prévention. Si elles ont accès à notre philosophie, peut-être que nous, kinésithérapeutes, auront une action durable pour agir à la source afin de préserver la santé de tous ?

Cette phrase mantra de La Minute PEP’S est peut-être la clé de cet avenir ?

 « Si vous écoutez votre corps lorsqu’il vous chuchote, vous n’aurez plus à l’entendre crier ! »

 Suivez-nous sur LinkedIn afin de faire bouger les lignes ensemble pour accéder à une prévention à l’écoute de l’Humain.

Auteure : Anne-Hélène Goualou

CEO de La Minute PEP’S

 

Rejoignez la communauté et profitez de 10% de remise sur votre site web

Rejoignez la communauté et profitez de 10% de remise sur votre site web

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter et restez informé lorsque de nouveaux articles sont en ligne.

Merci et à bientôt