approche globaliste en kinésithérapie

Approche globaliste en kinésithérapie

Le postulat d’une approche globaliste en kinésithérapie pourrait se résumer ainsi:

“Il ne sert à rien de traiter le symptôme sans une connaissance de l’histoire du patient afin de comprendre la cause profonde” (Jung, un voyage vers soi, Frédéric Lenoir). 

Cette vision globale du patient s’applique aussi parfaitement en kinésithérapie. Lors de l’interview sur la méthode Mézières nous avons eu un aperçu de ce qu’apporte une approche globale pour le patient et le kinésithérapeute. Cette relation va au-delà de l’approche thérapeutique pour s’étendre dans une dimension éducationnelle et préventive qui permet au patient d’être plus attentif à son corps et son état émotionnel. 

Aujourd’hui nous allons aborder quelques-unes des approches dites “holistiques” ou “globalistes” qui mettent l’accent sur une vision globale du patient et de sa rééducation.

 

Méthode Mézières

Pour Françoise Mézières, toute partie du corps est reliée au reste du corps grâce à la solidarité des muscles, qui sont organisés en chaînes. Pour diverses raisons, ces chaînes musculaires sont souvent trop tendues et raccourcies, ce qui entraîne des restrictions de mouvement et une déstabilisation de la statique du corps par adaptation et compensation. En conséquence, le kinésithérapeute de la méthode Mézières doit débusquer la ou les causes primaires en remontant la chaîne des compensations. L’allongement, l’assouplissement et la détente des chaînes musculaires contractées et/ou rétractées sont obtenus par des positions d’étirement qui libèrent la respiration.

En plus de ses bienfaits thérapeutiques, cette approche a un but éducatif et préventif. Elle équilibre le système neurovégétatif, réharmonise le schéma corporel et favorise la prise de conscience de la somatisation. C’est une méthode en constante évolution qui s’appuie sur les dernières recherches et données scientifiques tout en gardant son essence d’une approche globaliste de la rééducation.

https://methode-mezieres.fr/

 

Méthode GDS

Godelieve DENYS-STRUYF a développé sa méthode dans les années 1960. Son sens aigu de l’observation, renforcé par sa formation de portraitiste, lui a permis de définir et de mettre au point une méthode globale de physiothérapie qui intègre le fonctionnement du corps et ses liens indissociables avec le comportement psychologique.

Dans l’approche GDS nos postures, nos gestes et nos expressions communiquent inconsciemment avec l’environnement par le biais de notre langage corporel. C’est ce qu’on appelle une forme de communication non verbale. Notre langage corporel exprime nos sentiments, nos émotions et notre approche de la vie. Lorsque nos familles musculaires sont bien réglées et flexibles, nous sommes capables de nous adapter aux exigences de la vie. Lorsque ces familles sont surutilisées, elles peuvent empêcher le corps d’être flexible. Ces chaînes de tensions myofasciales peuvent alors entraîner une cascade de difficultés articulaires. La méthode GDS considère la physiologie du corps par rapport à son langage, elle permet ainsi de voir comment un “langage gravé” peut aboutir à un terrain affaibli au fil du temps.

La méthode GDS est donc basée sur 2 volets: la partie biomécanique et la partie comportementale. Cette approche globaliste en kinésithérapie fait le lien entre le corp et l’esprit pour une vision holistique de la rééducation

http://www.apgds.com/

Méthode Busquet

Léopold Busquet se forme à la méthode Mézière dans les années 70. Dans les années 90 c’est sa femme Michèle Busquet-Vanderheyden qui intègre la description, l’examen et le traitement de la chaîne viscérale. Puis c’est la chaîne neuro-vasculaire qui est intégrée. C’est en 2008 que naît la méthode des Chaînes Physiologiques® pour mieux répondre à l’organisation qui associe les chaînes musculaires aux chaînes viscérale et neuro-vasculaire.

La méthode Busquet s’appuie donc sur l’interaction entre les 5 chaînes musculaires, la chaîne viscérale et la chaîne neuro-vasculaire pour une vision globale des “circuits anatomiques à travers lesquels se propagent les forces organisatrices du corps”. L’analyse globale des chaînes physiologiques permet de mettre en place un traitement personnalisé qui répond de manière simple, globale et cohérente aux dysfonctionnements, déformations et douleurs des patients, qui sont les signatures logiques de leurs problèmes.

https://www.chaines-physiologiques.com/

 

Rééducation Posturale Globale

Créée par Philippe Souchard au début des années 80, la méthode RPG revalorise le rôle de la fonction statique qui est aussi importante que la fonction dynamique. 

Dans l’approche RPG Chaque personne a ses propres besoins et exigences. Une même affection aura un impact unique sur chaque personne. La douleur est automatiquement supprimée par un ensemble de mécanismes compensatoires qui se déclenchent en réponse à toute hostilité. Dans le cas d’une entorse de la cheville ou d’une épaule douloureuse, par exemple, nous compensons en boitant ou en n’utilisant pas le membre endommagé. Ces compensations génèrent elles-mêmes plus de fatigue, des déformations et des douleurs secondaires. Pour soigner une blessure, il faut aller à la racine du problème.

“Pour assurer notre équilibre ou nos gestes, nos muscles agissent de façon synergique, créant ainsi des chaînes de coordination neuromusculaire. L’étirement d’un muscle ou d’un groupe musculaire crée obligatoirement des compensations, obligeant à une mise en tension globale.”

Lorsque le corps est victime d’une agression (stress, coup, chute…) les muscles répondent, leur tonus augmente et ils deviennent plus raides et plus courts. Contrairement à ce que l’on croit, un muscle raide et résistant n’est pas plus puissant qu’un muscle normal. Les muscles qui sont affaiblis (dynamiques) et ceux qui sont raccourcis (statiques), doivent être renforcés et allongés en même temps. 

https://rpg-souchard.com/

 

McKenzie

Cette méthode mondialement reconnue a été développée par le Néo-Zélandais Robin McKenzie. Le MDT (Diagnostique et Thérapie Mécanique) se décompose en 4 étapes clés: L’évaluation, la classification, le management et la prévention. 

La force de cette méthode est d’inclure pleinement le patient dans sa propre prise en charge. L’objectif est donc d’arriver à l’autotraitement afin de rendre totalement autonome le patient. La visée préventive de la récidive est donc une partie intégrante de cette méthode.

Le socle de cette approche est le bilan initial qui permet de déterminer si la méthode est appropriée pour le patient. Dans le cas contraire, il permet d’orienter le patient vers le bon spécialiste ou vers des examens complémentaires. Ce bilan initial permet également d’établir un plan de traitement personnalisé adapté.

https://fr.mckenzieinstitute.org/

 

Le Rolfing 

Le Rolfing©, aussi appelé Intégration Structurale, est une technique de travail corporel en profondeur développée par Ida Rolf dans les années 60. Elle vise à rééduquer la posture et le mouvement par une série de manipulations et d’exercices que le patient est également invité à pratiquer par la suite en autonomie. 

Le Rolfing© peut aider à soulager les douleurs musculo-squelettiques ou le confort corporel d’une personne pour des raisons personnelles ou professionnelles. Cependant, tout travail de réalignement doit être accompagné de nouvelles habitudes de posture et de mouvement. Le thérapeute ne fait pas tout le travail, il faut aussi pratiquer certains exercices ou au moins changer ses habitudes de posture. Sinon, le tissu conjonctif retrouvera ses « mauvais plis » en peu de temps. L’objectif d’un traitement Rolfing© est d’éduquer les gens sur leurs mauvaises habitudes et de leur en proposer de nouvelles. Un traitement Rolfing© peut être considéré comme une rééducation du corps s’il est exécuté consciencieusement.

La méthode Rolfing© permet au patient de développer sa conscience corporelle en focalisant son attention sur sa respiration, sa posture, son mouvement. La conscience émotionnelle est également accrue soit en constant les points précédents et en les reliant à notre état émotionnel soit inversement en partant de son état émotionnel pour constater les réactions corporelles.

https://rolfing-therapie.fr/

 

Conclusion sur l’approche globaliste en kinésithérapie

 Les formations pour développer une vision plus globale du corps et de la relation corps / esprit sont variées et apportent chacune leur spécificité. La plupart s’appuient sur les données scientifiques actuelles mais également sur des données empiriques avec plusieurs années de recherche et de développement par la pratique.

 Il existe également de nombreuses autres approches globales comme les gyms douces avec une vision holistique: la méthode Pilates, Erhenfried ou encore le Yoga thérapeutique… Nous les aborderons dans un autre article.

N’hésitez pas à proposer en commentaires d’autres approches qui vous tiennent à cœur ou de partager votre expérience personnelle.

Rejoignez la communauté et profitez de 10% de remise sur votre site web

Rejoignez la communauté et profitez de 10% de remise sur votre site web

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter et restez informé lorsque de nouveaux articles sont en ligne.

Merci et à bientôt