Le 23 Mars 2020 le Centre National de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes ainsi que les associations AFLAR, France AVC et SOFCOT co-signent une lettre à M. Olivier Veran lui demandant d’urgence la publication d’un texte autorisant les kinés à pratiquer le télésoin. Un peu plus d’un mois plus tard le décret du 26 Avril 2020, publié le 28 Avril au Journal Officiel, encadre la pratique des téléconsultations pour les masseurs-kinésithérapeutes

Télésoin pour les kinés: que dit le décret ?

La première condition pour que le patient puisse bénéficier d’un accompagnement par visioconférence est d’avoir déjà effectué un soin en présentiel. Cette mesure ne s’applique donc que pour les patients aillant déjà eu au moins une séance au cabinet, donc avant le confinement, ou au moins une séance à domicile.

Certains patients doivent être accompagnés d’un représentant légale, c’est le cas des personnes mineures, ou d’un aidant pour « les personnes présentant une perte d’autonomie« . 

Enfin, seuls certains actes peuvent être facturés à l’assurance maladie comme mentionné dans l’annexe au VIII de l’article 8 du décret du 16 Avril 2020:

Actes télésoin kiné

 

 

Retour d’expérience d’une kinésithérapeute Lyonnaise.

 

Sylvie Devulder, Masseur-Kinésithérapeute-Ostéopathe spécialisée en rééducation Maxillo-Faciale, a pris les devant il y a quelques semaines en mettant en place gratuitement pour ses patients qui le désiraient un suivi en visioconférence.

Comment vos patients ont-ils perçu la téléconsultation ?

Les plus jeunes trouvent ça très bien et facile, « comme pour l’école » me disent-ils. Les adultes m’ont d’abord répondu qu’ils pouvaient attendre, mais, après la première consultation, ont trouvé cela rassurant de revoir les étirements et les mouvements à exécuter. Comme je les guide ils se sentent plus confiants dans ce qu’ils font. Pour les plus âgés, ils sont rassurés, se sentent moins seuls, moins abandonnés et l’auto-massage guidé fonctionne très bien.

Comment percevez-vous la téléconsultation ?

Pour le moment c’est transitoire et uniquement pour le confinement. Cependant si nous continuons il faudra mettre en place un suivi avec bilan, progression et une séance en présentielle obligatoire, par exemple toutes les 3 séances, pour garder le contact tactile, vérifier la musculature, les progressions de gain d’amplitudes articulaires…

Du coté du patient la téléconsultation peut servir à pérenniser les soins en cabinet mais ne doit pas se substituer aux séances présentielles. L’avantage pour les personnes plus âgées est qu’elle ne seraient pas toujours obligées de se déplacer et pourraient cependant avoir 3 séances/semaine avec le télésoin pour ensuite devenir autonome.

Du coté du thérapeute il y a un gain de temps par rapport aux déplacements à domicile où nous perdons au moins 15 minutes entre chaque patient. Le télésoin ne modifie pas le temps de prise en charge du thérapeute avec son patient, et cela nous permettrait de voir certains patients qui ont besoin de 3 séances/semaine, une fois en présentielle et 2 en téléconsultation.

 

 

 

Rejoignez la communauté

Rejoignez la communauté

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter et restez informé lorsque de nouveaux articles sont en ligne.

Merci et à bientôt