Information préalable: Dans cet article je cite des solutions pour lesquelles il n’y a aucune affiliation, ce ne sont que des exemples ou des solutions qui me paraissent intéressantes à creuser.

Dans les semaines précédent le confinement les Masseurs-Kinésithérapeutes avaient été alertés et avaient mis en place les gestes barrières afin de prévenir la propagation du Covid 19 au sein de leurs cabinets. Depuis le 16 mars 2020 les kinés libéraux ont limité les actes aux personnes dont les soins ne sont pas reportables sans risque d’aggravation.

 

Des patients en demande et des praticiens qui s’organisent.

Avec le confinement les cabinets de kinésithérapie doivent se réorganiser, définir quels sont les patients qu’il faudra suivre à leur domicile, contacter tout le monde, s’organiser entre collaborateurs pour les prises en charges, contacter les experts comptables pour les mises en chômage partiel, arrêt parental… Je vous invite d’ailleurs à écouter ce magnifique témoignage d’un kiné-ostéopathe montpelliérain recueilli par Le Point Positif.

Après avoir géré l’urgence et avec une activité qui tourne entre 0% et 25% de la normale, certains prennent les devants et organisent des visioconférences pour lesquelles ils ne sont pas rémunérés. Effectivement les Masseurs-Kinésithérapeutes ne sont à l’heure actuelle pas autorisés à cette pratique qui est déjà validée pour d’autres professionnels de santé.

 

Le télésoin, une demande récurrente qui prend tout son sens aujourd’hui.

Le 23 Mars 2020 le Centre National de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes ainsi que les associations AFLAR, France AVC et SOFCOT co-signent une lettre à M. Olivier Veran lui demandant d’urgence la publication d’un texte autorisant les kinés à pratiquer le télésoin. Les formalités d’autorisation sont actuellement en discussion et un décret devrait être publié dans les prochains jour.

Les téléconsultations ne devraient concerner que les soins interrompus au cabinet suite au confinement. Cependant c’est une belle opportunité de montrer qu’il est possible dans certains cas d’accompagner les patients à distance et, en compilant les résultats de cette première expérience, de la rendre éventuellement plus pérenne, au-delà de la période de confinement.

Comment mettre en place le télésoin ?

Il existe plusieurs sites qui proposent des vidéoconférences chiffrées pour garantir la confidentialité des entretiens gratuitement.

Certaines solutions nécessitent une inscription et l’installation d’un logiciel pour les 2 partis (type Skype).

D’autres ne nécessitent pas d’installation de logiciel, et seulement la création d’un compte de la part de l’organisateur qui envoie ensuite un lien d’accès aux patients (Webex par exemple).

Si vous cherchez une solution plus complète, pendant la durée du confinement, Clickdoc est gratuit. Il peut être mis en lien avec votre logiciel professionnel pour un suivi facilité et répond aux normes de confidentialité des professionnels de santé.

Si vous avez encore des doutes et des questions sur la mise en place et le suivi en télésoin, INK formation organise un Webinaire Vendredi 10 Avril 2020 de 18h à 18h30 à ce sujet.

Alors tous à vos Webcams et prenez soin de vous.

 

 

Rejoignez la communauté

Rejoignez la communauté

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter et restez informé lorsque de nouveaux articles sont en ligne.

Merci et à bientôt