La respiration est une fonction vitale qui a la particularité de dépendre à la fois du système nerveux involontaire et volontaire. Nous ne pensons pas à respirer à chaque instant et le rythme respiratoire s’adapte automatiquement à certaines situations, c’est donc un reflex. C’est également un acte que l’on peut contrôler volontairement et qui devient un acte conscient.

Prendre conscience de sa respiration

Notre respiration et nos émotions sont étroitement liées. Que ce soient la peur, la colère, la joie, la tristesse, la surprise… la plupart des émotions entraînent automatiquement un changement de notre façon de respirer. Devenir conscient de notre respiration nous permet de prendre conscience de nos émotions et ainsi de mieux les gérer.

Prenons le temps chaque jour de fermer les yeux et de focaliser notre attention sur notre respiration, sans essayer de la contrôler. Sentons le mouvement respiratoire, vient-il du ventre ou de la poitrine? Est-il lent, rapide ou saccadé? Des pensées peuvent surgirent, ne nous y attachons pas, laissons les passer en ramenant l’attention sur notre respiration sans les juger, sans nous juger. Concentrons nous sur nos sensations corporelles, les tensions ou les muscles qui se détendent, le poids sur la poitrine ou la sensation de légèreté, les fourmillements ou la sensation de chaleur…

Prendre conscience de sa respiration permet de se recentrer, d’être moins dispersé physiquement et mentalement. On ressent pleinement son corps et on se déconnecte du bavardage mental. On est ensuite plus concentré et efficace dans nos prises de décision ou nos tâches à accomplir.

Alors comment respirer?

Il existe de nombreux exercices de respiration, l’objectif ici n’est pas de tous les répertorier mais de mettre en place quelques habitudes très simples et que l’on peut appliquer partout. En toute circonstance il est impératif de s’écouter: si on sent la moindre gêne ou sensation d’étourdissement il faut arrêter immédiatement l’exercice de respiration et reprendre notre rythme naturel.

 

Respirer quand on est immobile

Nous avons tendance à respirer par le thorax et ceci pour plusieurs raisons. Qui n’a jamais reçu de ses parents cette fameuse injonction: Tiens toi droit! La réaction habituelle est que le corps se contracte pour être droit comme un i, en particulier les abdominaux et les épaules tirées vers l’arrière. Dans cette position la respiration abdominale est simplement impossible. C’est en fait notre charpente osseuse qui doit nous permettre de se tenir droit. Il aurait été préférable de recevoir les informations suivantes:

  • S’assoir sur les ischions (c’est l’os sous tes fesses)
  • Détendre les épaules
  • Détendre les abdominaux
  • Commencer le mouvement respiratoire par le ventre

Pour la position debout on remplace la première ligne par les deux lignes suivantes:

  • Ancrer les deux pieds dans le sol à la largeur du bassin
  • Débloquer les genoux

C’est un peu plus long que l’injonction de notre enfance mais bien meilleur pour la santé. Un moyen de se rendre compte de la différence entre une respiration thoracique et abdominale est de poser une main sur le torse et une main sur le ventre. Effectuez plusieurs respirations en soulevant d’abord la main sur le torse, puis répéter l’exercice en soulevant la main sur le ventre en premier. Les côtes sont plus rigides que le ventre, on fait un effort plus important et on inspire moins d’air avec la respiration thoracique.

 

La respiration en marchant

Notre rythme de vie toujours plus trépidant met également notre corps en tension. On a tendance à marcher de plus en plus vite et perdons notre énergie à penser à ce que nous avons à faire.

Prendre conscience de ces moments et recentrer nos pensées vers notre respiration est un excellent moyen de récupérer de l’énergie pour ce que nous attend. Il existe de nombreux exercices de respiration marchée, leur point commun est l’importance de l’expiration.

Un exercice qui permet de bien respirer est de rentrer le ventre au moment de l’expiration. Cet acte unique, facile à mettre en place qui ne demande aucun matériel a de nombreux bénéfices:

  • Les poumons rejettent plus d’air vicié ce qui permet d’améliorer l’apport en oxygène à l’inspiration.
  • Les muscles abdominaux obliques se contractent, on en profite pour faire du gainage.
  • On se tient droit, c’est impossible de rentrer le ventre quand on est penché en avant car on contracte les abdominaux droits.

 

Nourrir son corps c’est avant tout respirer

On peut survivre plusieurs jours sans manger mais seulement quelques minutes sans respirer. C’est donc une activité qui mérite au moins autant d’attention que notre alimentation: quelques minutes chaque jour. Il n’est pas nécessaire d’investir dans du matériel, ni de faire des activités contraignantes. Il suffit de prendre conscience du rythme respiratoire, de notre posture et de mettre en place quelques petites astuces pour un quotidien plus sain.

Rejoignez la communauté

Rejoignez la communauté

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter et restez informé lorsque de nouveaux articles sont en ligne.

Merci et à bientôt